Modal Dialog
This is a Modal Dialog.
Back

Flowers of evil, flowers of morality - Witkin, Joel-peter

Epuisé
  • Flowers of evil, flowers of morality / € 30

  • by Witkin, Joel-peter


  • Né dans une famille ouvrière de Brooklyn en 1939, Joel Peter Witkin a un père juif et une mère catholique. Les tensions - dues aux conflits de religion - éclatent fréquemment dans le foyer familial et amènent le couple à se séparer. Le jeune garçon et son frère sont alors confiés à leur mère.Très jeune, Joel Peter Witkin est confronté à la mort : « A six ans, j’ai assisté avec ma mère et mon frère à un carambolage impliquant plusieurs voitures à Brooklyn. De l’ombre des véhicules retournés, a roulé vers moi ce que j’ai pris pour un ballon, mais comme il roulait plus près et finissait par s’arrêter contre le trottoir où je me trouvais, j’ai pu voir qu’il s’agissait de la tête d’une petite fille. Cette expérience m’a fait tomber amoureux, non seulement d’elle, mais de la vie en général. Plus tard, lorsque pour la première fois j’ai tenu en main un appareil photo, c’était comme si je tenais la tête de cette petite fille. ».Dès le lycée, Joel Peter Witkin s’intéresse à la photo et se révèle fort talentueux avec ce médium (Edward Steichen expose l’une de ses photographies dans la collection du musée d’art moderne de New York…). A la sortie du secondaire, il entame une carrière de technicien dans un laboratoire spécialisé dans le Dye Transfert, puis travaille dans deux studios photographiques et rejoint l’armée comme assistant–photographe d’un médecin légiste.En 1967, Joel Peter Witkin se lance en free-lance et devient photographe attitré de City Wall Inc., New York. En 1974, il valide un Bachelor of Arts à la Cooper Union School of fine Arts (New York – section sculpture), puis décroche une bourse de poésie à l’Université de Columbia (New York) et soutient un master d’art à l’université d’Albuquerque (Nouveau-Mexique).Dans les années 1980, Joel Peter Witkin choque avec des photos de personnes difformes, de membres de cadavres. L’artiste explique ses conceptions artistiques : « Goya et Bosch, mes héros suprêmes, se sont transcendés à travers leur travail. Leur esprit vit toujours dans leurs réalisations. C’est pour moi le véritable but de l’art, mais peu de gens l’ont atteint. Voilà pourquoi je pense que l’art n’est pas fait pour la distraction, ni pour l’amusement, même s’il peut contenir parfois une dimension amusante. L’artiste se doit d’être aussi pur qu’un saint, son rôle est de sublimer notre conscience. La création est comme un acte de purification, une forme de sanctification. » Joel Peter Witkin prépare ses œuvres avec une minutie exemplaire (il exécute de multiples dessins et collages utiles à la composition, au choix du sujet et des couleurs - qu'il introduit dans certaines de ses photographies). Il travaille à partir de fragments des cadavres, de squelettes, de fœtus (…) qu’il trouve dans les morgues proches de son habitation et produit ses décors dans des conditions souvent précaires. Il finalise ses œuvres en grattant les négatifs au rasoir, et en les maculant de substances (piments, café, thé…)Après avoir reçu de nombreuses critiques négatives, Joel Peter Witkin dispose aujourd’hui d’un important prestige : ses clichés sont présentés dans de nombreux musées et sa technique est enseignée dans de nombreuses écoles d’art." fluctuat.net

  • Baudoin Lebon

Info
To order this item, please contact michel.husson@skynet.be for more information.